Il faut qu’on parle du scandale raciste à Occupation Double

J’aurais jamais cru réécrire sur Occupation Double de sitôt mais à voir les derniers événements, il faut qu’on en parle.

J’ai toujours eu une relation amour-haine avec Occupation Double. Bien que ce ne soit pas l’émission la plus intellectuelle qu’on ait eu au Québec, ça reste de la téléréalité, du divertissement. Après une longue journée de travail et/ou d’école, revenir à la maison et reposer ses neurones en écoutant OD, ça se prend bien. La plupart du temps.

Si t’es pas au courant du dernier scandale à OD, laisse-moi te faire un petit résumé.

Joanie et Élodie, deux participantes à OD Bali, se sont fait prendre la main dans le sac alors qu’elles ont tenu des propos racistes. Pas à seulement une reprise… Nenon, deux fois. À deux moments complètement séparés, les deux filles ont utilisé un mot que je n’aurais jamais cru entendre en 2017: nègre.

Voici les deux extraits:

et

À deux reprises, ces deux candidates d’OD Bali ont osé utiliser le mot nègre, un mot qui a pris une connotation péjorative dans l’Histoire (on se demande pourquoi), un mot inventé par les blancs pour exprimer leur mépris envers les Noirs.

Là, tu vas me dire:

Ouin mais elles ont peut-être juste mal choisi leurs mots, tsé.

Ouin, mais non. Le dire une fois par mégarde, c’est une chose. Mais le redire, c’en est une autre.

via Giphy
via Giphy

 

C’est pas juste l’utilisation de ce mot qui m’a choqué, c’est aussi le contexte dans lequel il a été utilisé. T’es en train de faire la vaisselle pis tu dis que t’as l’impression d’être traitée comme une nègre. T’es en train de te faire bronzer sur le bord de la piscine, alors que t’es legit en vacances tout inclus, à l’autre bout du monde, pis tu trouves quand même le moyen de te plaindre. P-A-R-D-O-N? Va falloir m’expliquer le fond de ta pensée, le processus mental qui s’est déroulé quand t’as cru bon de dire à voix haute que tu feelais comme une nègre, haut perchée sur ta chaise longue, ou dans la cuisine de ton immense villa à Bali. Parce que pour vrai, j’aimerais comprendre.

Mais l’autre problème là-dedans, c’est le fait que OD ait laissé passer ça. Y’a toute une équipe de production derrière OD. Des dizaines d’humains qui travaillent fort jour et nuit pour produire du « bon » contenu de divertissement. Mais j’aimerais vraiment savoir comment ça se fait que y’a pas eu une seule personne dans l’équipe de prod qui a eu un petit *ding* quand il a vu ces extraits. Y’a pas eu une seule personne qui s’est dit qu’il ne faudrait peut-être pas diffuser ces extraits vraiment malaisants durant lesquels deux candidates ont tenu des propos racistes? Sérieux?

Pour vrai, j’aimerais vraiment qu’on en parle. Pis j’aimerais vraiment comprendre. Parce que voir ça en 2017, au Québec, c’est juste inacceptable.

 

 

Suis-moi sur Instagram: @JessicaPrdnc 

Lis mon dernier article: 13 choses à savoir et à mettre sur ta liste si tu rêves de voyager en Grèce

Publicités

14 commentaires sur “Il faut qu’on parle du scandale raciste à Occupation Double

  1. En fait, elles n’ont pas dit qu’elles se sentaient comme des esclaves lorsqu’elles étaient sur les chaises longues. Elles ont plutôt dit qu’elles se sentaient comme dans le temps où il y avait des blancs qui engageaient des esclaves pour travailler dans les champs (puisque depuis leur chaises, elles pouvaient apercevoir les gens travailler dans les champs).

    J'aime

  2. En fait, elles n’ont pas dit qu’elles se sentaient comme des esclaves lorsqu’elles étaient sur les chaises longues. Elles ont plutôt dit qu’elles se sentaient comme dans le temps où il y avait des blancs qui engageaient des esclaves pour travailler dans les champs (puisque depuis leur chaises, elles pouvaient apercevoir les gens travailler dans les champs).

    J'aime

    1. La discussion va comme suit dans l’extrait:

      – J’me sens comme heu… comme tsé quand dans le temps ils engageaient genre des esclaves pour comme…
      – Ben c’est vrai, on travaille comme des nègres.
      – J’me sens comme ça.
      – C’est plate à dire.

      J’vois pas un million de façons de l’interpréter…

      J'aime

  3. Je trouve ça clairement inadmissible mais malheureusement je crois que ça a surtout été fait de plein gré pour très probablement faire le buzz, et c’est encore ça le pire. Tu as raison d’en parler, la banalisation de certains propos est affligeante et pas seulement au Québec… Certains nous diront que les Q. I d’huître ne l’ont ‘pas fait exprès’ mais comme tu le dis si bien il y a une équipe derrière qui check les moindres faits et gestes, les moindres paroles. Mais qui sait ? Peut-être que la prod entière est juste un remake de ‘sous l’ océan’ et se compose de Q. I de mollusque ? Bref, pathétique d’entendre ce genre de propos et d’autant plus dans ce genre de contexte. De plus, avec ce genre de remarques, ces personnes considèreraient donc que toutes les personnes faisant leurs vaisselles, soit probablement 95% de la population, sont des esclaves ? Attention à vos propos, sans ces ‘esclaves’ pour regarder vos ‘aventures palpitantes’, vous n’existeriez probablement pas.

    J'aime

  4. Jessica, ta montée de lait est ridicule. Tu te prends pour quoi ? une police du langage ? t’as un mandat pour ça ? travailler comme un nègre, c’est juste une expression qui renvoie à une image du passé et les deux filles l’ont utilisée pour exprimer comment elles se sentaient. Peu importe que ça te semble approprié ou non, on s’en fout, et surtout ça n’a rien à voir avec du racisme. Va te cultiver un peu sur le sens des mots.

    J'aime

    1. « Nègre est un substantif masculin (négresse au féminin) et un adjectif, désignant les Noirs. En français, le substantif a pris avec le temps une connotation péjorative qui est remise en cause par le mouvement de la négritude. »

      J'aime

    2. Alex, on peut ne pas être d’accord avec quelqu’un mais on n’est pas obligé d’être désagréable en plus. Il nous arrive tous de dire des choses ou d’utiliser des mots qui ne signifient pas exactement ce qu’on veut dire, parfois pour rire ou pour exprimer un état d’âme comme dans le cas des demoiselles, mais il reste que certains termes sont fortement liés à du racisme comme « nègre ». Elles auraient pu utiliser une autre expression pour exprimer la même chose mais ce n’est pas ce qui est arrivé et je suppose qu’elles feront attention à l’avenir.

      Aimé par 1 personne

    3. Et toi Alex ait un grain de sensibilité pour comprendre que l’on s’en fou que cette expression qui renvoie à une expression du passé car en 2017, ca ne se dit pas, ..point barre! liberté d’expression ne rime pas avec liberte de dire n’importe quoi! Seule une personne qui n’a jamais eu à répondre à des commentaires raciste et qui bénéficie de çe que l’on appele : » du privilège blanc » peut dire des sottises comme çe que tu viens d’écrire. Tu devrais le savoir, à force de cracher en l’air, ca nous retombe sur le visage!

      Sérieux, j’aurai pensé qu’un homme blanc de souche canadienne française comme toi aurait compris que les mots avec une conotation péjorative comme « negre  » ont fait énormément de ravages chez les noirs jusqu’à dénaturé, déraciné, déshumanisé et humilié ces gens à cause de la couleur de leur peau tellement que leurs descendants porteront le nom de famille de leurs maîtres (car leur vrai noms a été lavé littéralement par de l’eau de javel). Peut-être aurait tu eu plus d’empathie si les 2 filles de OD auraient été des anglos et auraient utilisé des expressios anglaise dans un contexte tres précis et dont le terme t’aurais décrit comme un FROG ou un WHITE NIGGER. Probablement que tu aurais criée au meurtre…….hypocrite! Va donc utiliser ton propre conseil et refaire tes cours d’histoire au secondaire car tu sembles avoir un manque flagrant de culture!!!🤔🤔🤔🤔

      J'aime

  5. les propos de ces jeunes femmes sont in-dé-fen-dables.
    Sérieux… y’a pas matière à débattre, c’est inacceptable.
    J’veux bien que OD soit enregistré 3 weeks forward, si ce n’est pas déjà le cas, exclusion de Joanie et Élodie.
    Production complice? Je vais leur laisser le bénéfice du doute en échange d’un geste fort:
    EXCLUSION des filles et excuses de Jay (qui n’a rien à voir) au nom de la production ce soir à cet effet.

    Aimé par 1 personne

  6. une excuse completement bidon ,insipides de sens , et pathetique hummm elles se sont excusee !! envers qui !!! je nai pas entendu de gens en particulier et faudrais surtout pas oublier les internautes et vous mademoiselle prudencio bravo pour votre commentaire et cest dommage car leurs excuses ressembles a une conversation avec julie snyder la productrice pour faire du dammage control ……. aucune sincerite aucune empathie bref dommage tant qua moi elle seraient expulsee sur le champ…… ce sont linterventios des internautes qui a amenes a de semblant dexcuses…..

    Aimé par 1 personne

  7. Je suis en général contre le fait de bannir complètement un mot, aussi crasse soit la réalité à laquelle il renvoie. Un nègre est une réalité historique, il ne faut pas l’oublier. Par ailleurs, on n’est pas raciste parce que l’on parle, par exemple, de «l’art nègre». Ces deux jeunes filles n’en sont toutefois pas à ce niveau d’abstraction et on condamne avec raison leurs propos. J’espère sincèrement (naïvement) que cette expérience les amènera à s’ouvrir réellement aux autres cultures. Et je ne parle pas ici d’avoir «un ami noir». Je parle de côtoyer des gens de divers horizons, des Burundais, des Martiniquais, des Sénégalais, des Haïtiens, des Malgaches, afin de prendre conscience qu’ils ont tous une histoire riche et un parcours distinct. Après un tel processus d’ouverture à l’«Autre», on verra si elles banalisent toujours autant le mot nègre.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s